Comment annoncer un décès soudain ?

Chargement en cours...
Chargement en cours...

Perdre un proche est une épreuve très difficile à vivre, et quand la mort est brutale, émotions et sentiments divers entrent dans la confusion la plus totale. C'est un véritable choc à encaisser.

Comment annoncer un décès brutal ?



Les cas de décès tragiques et brutaux sont, malheureusement, très courants. Un accident de voiture ou de moto, survenu au retour d'une discothèque, un enfant ou une personne âgée percutée par un véhicule, le meurtre d'une femme sous l'effet des coups de son mari : les cas sont multiples. 

Ces tragédies sont généralement annoncées par la police, mais il peut arriver que des proches de la famille soient les premiers à l'en informer. Il est nécessaire d'être préparé à ce genre de situation, car on ne peut pas connaitre la réaction de son ou ses interlocuteurs.

Est-on armé face aux pleurs, aux cris, aux angoisses soudaines voire à une aggressivité inattendue ? Annoncer un décès ne doit pas relever d'une obligation, sous prétexte que le lien avec les principaux concernés est fort.

Si l'on ne s'en sent pas capable, d'autres moments à venir vous permettront d'apporter votre soutien à la famille. Vous aurez alors un rôle dans l'accompagnement des étapes du deuil



Alors, comment faire pour annoncer une mort ?



La démarche diffère selon le profil de l'interlocuteur, notamment son âge ou encore sa proximité avec le défunt. Avec un enfant en bas âge, il peut être recommandé d'utiliser un langage imagé comme "il s'en est allé", ou "il a rejoint le ciel".

A l'inverse, des mots plus concrets seront privilégiés avec un enfant plus grand, voire un adolescent. Le principal est d'accompagner l'enfant et de lui expliquer les choses s'il pose des questions.

Il est important de choisir les mots, l'intonation, le lieu, selon la personne en face de soi



Confronter la famille suite à un décès



Annoncer un décès face-à-face est l'option généralement retenue, même si elle est aussi la plus compliquée. Dans un premier temps, il est conseillé de ne contacter que la famille proche par ce biais.

Une autre solution pour prévenir d'un décès de vive voix est l'appel téléphonique. Cette approche est utile en cas d'éloignement géographique, et peut permettre aussi de communiquer sur les informations liées à la cérémonie funéraire à venir. Pour annoncer un décès par téléphone, il est préférable que l'interlocuteur ne soit pas au volant ou au travail. Un motif d'angoisse supplémentaire dont le proche n'a vraiment pas besoin...


Et vous, vous êtes-vous déjà retrouvé(e) dans l'une ou l'autre des situations ? Qu'avez-vous fait ? 

Chargement en cours...
Chargement en cours...