Accueil > Articles > Monuments et objets funéraires > Le cavurne, l'alternative au columbarium

Rubrique : Monuments et objets funéraires

Le cavurne, l'alternative au columbarium

Le 13 septembre 2017 10:00 par Dans Nos Coeurs

Le choix de la crémation devenant de plus en plus courant, il était important que les cendres du défunt puissent avoir leur endroit où reposer, au même titre qu’un corps dans un cercueil. Si certains font le choix d'une dispersion des cendres (dans un Jardin du Souvenir ou parfois dans la nature), d’autres optent pour le dépôt en columbarium, ou pour l’inhumation dans une tombe en pleine terre. Reste la solution du cavurne, l’équivalent cinéraire du caveau.

Qu’est-ce-qu’un cavurne ?

Le cavurne (contraction de « caveau » et « urne ») est une sépulture cinéraire typique des pays anglo-saxons où la crémation est très répandue. En France, le cavurne a été banalisé dès lors que les autorités catholiques ont accepté la crémation, suivie de l’inhumation des cendres. Il permet d’accueillir les cendres contenues dans une ou plusieurs urnes, selon le nombre de personnes défuntes. Le cavurne s’apparente à un petit caveau creusé dans le sol.

Une fois l’objet cinéraire enfoui, le cavurne est recouvert d’une dalle de béton permettant son étanchéité et évitant toute pression de la terre. Cette dalle a également une finalité esthétique, et peut être personnalisée telle une stèle : identité de l’être cher, dates de naissance et de décès, épitaphe, etc. Cette personnalisation est évidemment plus compliquée dans le cas d’un cavurne à plusieurs urnes.

Le cavurne offre ainsi un véritable lieu individuel de recueillement pour la famille et les proches, contrairement au columbarium collectif. Ses dimensions sont environ de 50 cm par 50 cm.

Cavurne, concession et prix

Le cavurne nécessite d’édifier une concession, à la charge de la famille. La taille de la concession peut permettre de creuser plusieurs cavurnes. Parfois, la concession peut être pré-équipée par la commune.

Le tarif des concessions dépend de plusieurs paramètres, notamment la ville où a lieu l’inhumation, et la durée de la concession. Il faut généralement compter débourser entre 200 et 300€ pour une concession de 15 ans, et de 350 à 450€ pour une durée de 30 ans (location de terrain et dalle inclus). Ce montant est réglé lors de la signature du contrat avec la mairie. Un an avant la fin de l’échéance, la famille est prévenue afin de reconduire ou non la concession. Les cendres non réclamées sont conservées un an dans le caveau municipal avant d’être dispersées dans le Jardin du Souvenir.

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, le prix d’une concession pour un cavurne individuel est souvent inférieur à celui d’une concession dans le columbarium.


Partager l'article

Vous avez aimé ? Vous aimerez aussi ... (articles similaires)

  • Quelles règles pour la crémation ?

    De plus en plus répandue, la crémation consiste en l'incinération du corps du défunt. Les cendres pourront ensuite être déposées dans une urne à inhumer ou dispersées dans la nature.

  • Comment choisir un cercueil, une urne funéraire ?

    Le cercueil étant obligatoire tant pour une inhumation que pour une crémation, il est important de bien le choisir. Les professionnels des pompes funèbres sont là pour vous guider.