La fréquentation des cimetières en France

Lieux et objets du souvenir

La baisse de la fréquentation des cimetières ne symbolise pas l’oubli du vivant envers le défunt. L’évolution progressive des mentalités et de la société conditionne la venue au cimetière.

La fréquentation des cimetières inquiète

Des études montrent que le taux de fréquentation des cimetières est à la baisse depuis des années. Quelles en sont les raisons ? Quels sont les chiffres à retenir ?
Le détachement progressif des Français vis-à-vis de la religion, le rapport changeant établi entre le vivant et le défunt et le maintien des traditions ne suffisent pas à justifier la baisse de la fréquentation, perceptible notamment en période de la Toussaint. En effet, les profonds changements sociétaux ont également un impact sur la venue au cimetière.

Baisse de la fréquentation des cimetières physiques …

Tout d’abord, pour les Français, la priorité est donnée au temps passé avec les vivants, mais aussi aux loisirs et sorties (notamment le dimanche). Si les retraités actuels continuent de fréquenter les cimetières pour entretenir le souvenir, en revanche ce changement dans les mentalités provoque une forte baisse de la fréquentation chez les nouvelles générations, qui prendront la place de ces retraités dans quelques décennies…

Par ailleurs, le mode de vie nomade conduit à un éloignement des cimetières où sont enterrés les proches. La baisse de leur fréquentation paraît une conséquence évidente.

De plus, avec l’essor de la crémation, qui représente aujourd’hui environ 35% des défunts (contre seulement 1% en 1980), les Français ressentent moins le besoin de venir au cimetière. Cette tendance devrait encore s’amplifier, car le taux de crémation pourrait atteindre à ce rythme 50% en 2030.

… et hausse de la fréquentation de cimetières virtuels

Enfin, le souvenir est désormais possible sur Internet, comme le propose le site dansnoscoeurs.fr, un cénotaphe virtuel permettant le recueillement, la mise en relation entre vivants et morts (et entre vivants eux-mêmes) ainsi que le fleurissement des tombes comme dans un cimetière.

Chargement en cours...
Chargement en cours...