Les cimetières de bateaux en Bretagne

Lieux et objets du souvenir

La Bretagne a toujours entretenu un lien étroit avec l’océan, favorisant ainsi un espace maritime riche et dense. Les anciens bateaux de pêche abandonnés ont contribué à la naissance de cimetières marins, essentiellement dans le sud de la région.

Présentation des cimetières marins bretons

La Bretagne abrite de nombreux cimetières marins, qui regorgent de bateaux destinés au travail maritime : sardiniers, langoustiers, crabiers ou encore chalutiers abandonnés gisent sur les côtes du Morbihan et du Finistère. Ils pourrissent et se désagrègent au rythme des vagues, du climat et du temps qui passe. Pourtant, les cimetières marins sont des lieux atypiques qui attisent la curiosité des touristes et des peintres.

Particularités des cimetières de bateaux

Près de Lorient, le cimetière de bateaux de Kerhervy est un endroit insolite. Il abrite des bateaux de pêcheurs partis au combat durant la Seconde Guerre mondiale. La plupart n’étant jamais revenus, et la pratique de la pêche ayant évolué, les navires sont restés en ce lieu. Ils gisent dans la vase, dans un cadre propice aux promenades.

Non loin d’Auray, à Pluneret, se trouve le cimetière marin du Bono, où de nombreuses carcasses de bateaux tels des squelettes se mêlent aux coques encore intactes mais dont les couleurs ont terni. L’existence de cabanons à proximité témoigne de l’ère ostréicole durant laquelle les larves d’huitres étaient attachées aux tuiles.

Celui de Landévennec accueille aujourd’hui les navires de la Marine nationale, désarmés et en attente de démantèlement. Avant d’être un cimetière, le site a été une réserve de bateaux, qui fut occupée par l’armée allemande.

Partez à la découverte de ces cimetières de Bretagne, sans oublier ceux de de Magouër, de Camaret-sur-Mer ou encore de l’île Berder…

Chargement en cours...
Chargement en cours...