Le cénotaphe, monument funéraire commémoratif

Lieux et objets du souvenir

Le cénotaphe est un monument funéraire élevé à la mémoire d’un ou plusieurs morts, mais qui ne contient aucun corps. Il peut être un tombeau pour un défunt identifiable, ou un Monument aux morts pour un groupe d'individus.

Qu’est-ce qu’un cénotaphe ?

Étymologiquement, le terme « cénotaphe » provient du grec « kenos » (le vide) et « taphos » (le tombeau).
Il ne doit pas être confondu avec un mausolée qui inclue la présence d’un corps. En France comme dans le monde ont été érigés des cénotaphes, et ce depuis l’Antiquité. Les Monuments aux morts présents dans de nombreux villages ou communes sont les cénotaphes les plus répandus. Certains cénotaphes sont particulièrement célèbres.

Les Monuments aux Morts pour immortaliser l’Histoire

Nombreux sont les Monuments aux morts éparpillés sur le sol français. Parmi ceux-là, plus de 3 600 sont dédiés à la Première Guerre mondiale, souvent porteurs de la locution « Morts pour la France ». Les Monuments aux morts de 14-18 représentent souvent des soldats en uniformes (poilus) ou encore des femmes en détresse.

Des Monuments aux morts ont également été érigés en mémoire de la guerre de 1870 opposant la France et la Prusse. Ils sont pour la plupart uniques, car sculptés individuellement par des artistes renommés, d’où la diversité dans leurs formes.

Enfin, ceux élevés en souvenir de la Seconde Guerre mondiale s’identifient généralement par une grande stèle mentionnant le nom des soldats tombés au combat.

Des cénotaphes célèbres

Comment évoquer la France sans parler du Panthéon ? Véritable lieu d’histoire et de mémoire, ce monument parisien abrite notamment le cénotaphe de Jean Moulin. Entré en 1964, le tombeau de ce grand résistant français ne contiendrait que ses « cendres présumées », le corps n’ayant jamais été identifié avec certitude.
En 2015, Germaine Tillion et Geneviève de Gaulle-Anthonioz ont fait leur entrée au Panthéon, mais sans leur corps. Par choix familial, seule une urne contenant de la terre prélevée sur les tombes respectives a été placée dans chaque cénotaphe.

D’autres célèbres tombes reposent à Paris, à l’instar du cénotaphe de Baudelaire, au cimetière de Montparnasse. Inauguré en 1902, il représente le poète en pleine méditation.

A l’étranger, mentionnons le cénotaphe d’Hiroshima, situé dans le Parc de la Mémoire de la Paix, ouvert en 1954. Ce cénotaphe commémore les victimes de la bombe atomique qui a ravagé la ville durant la Seconde Guerre mondiale (le 6 août 1945).

Chargement en cours...
Chargement en cours...