Les divinités mythologiques de la Mort

Les mythes existent au travers de nombreuses civilisations, pas seulement en Grèce et à Rome. Voici quelques dieux et divinités de la mort dans d’autres pays du monde.

Si la mythologie gréco-romaine est la plus répandue, il existe dans d’autres cultures, civilisations ou religions, un système de répartitions des rôles parmi les divinités vénérées. A l’image d’Hadès, des figures divines se distinguent par le lien qui les unit à la mort.

Les divinités traditionnelles

En Egypte, Anubis est en charge de veiller sur les défunts et les tombes. Il est le dieu de la momification (il a notamment embaumé Osiris) et supervise les funérailles. Il est généralement représenté par un canidé à tête de chacal, ou sous forme humaine avec une tête de chien à oreilles pointues.

Chez les Aztèques existe Mictlantecuhtli, le seigneur du Mictlan, le royaume des morts. Il est représenté par un squelette aux dents proéminentes, et composé en partie de restes de chair humaine (tâches et pendentifs). Le Mictlan se répartit en plusieurs zones accueillant les défunts selon le type de mort qui les a touchés.

Dans la croyance Maya, Al Puch est le dieu de la mort. Il est perçu comme un squelette ou un cadavre orné de cloches, avec parfois une tête de hibou, animal annonçant la mort. Aujourd’hui encore, dans la croyance indienne, le hululement du hibou est un présage de maladie et de mort. Al Puch est fréquemment associé à Buluc Chabtan, le dieu de la mort soudaine et du sacrifice, dans les représentations mayas.

Les divinités nordiques

Chez les Germains, Odin, le dieu principal, revêt lui-aussi cette fonction de veiller à la mort, en plus de ses autres attributs que sont la guerre, la poésie et le savoir. Odin accueille notamment la moitié des âmes tombées au combat, l’autre partie étant du ressort de Freyja. Il est représenté comme un homme âgé, barbu et borgne. Thor est l’enfant le plus connu qu’il ait eu.

Dans les pays nordiques, Hel (ou Hela) est la déesse guerrière et des morts. Elle peut être assimilée à Perséphone dans la mythologie grecque. Son visage représente les ténèbres d’un côté, la lumière de la vie de l’autre. Régnant sur 9 mondes, elle conduit les âmes des morts. Son nom est à l’origine des mots « hell » en anglais ou encore « Hölle » en allemand, signifiant « Enfer ».

Hindouisme et bouddhisme

Dans l’hindouisme, Yama, le demi-dieu de la mort, récupère les défunts qui rejoignent le ciel, dont l’entrée est gardée par deux chiens. Yama dirige aussi le tribunal des morts. Selon une légende, il pourrait être le premier homme à avoir trouvé le chemin vers le Ciel, faisant de lui le protecteur naturel des hommes bons.

Dans le bouddhisme, en revanche, Yama est parfois concurrencé par M?ra (signifiant littéralement « mort »), un démon tentateur qui a essayé de sortir Bouddha de sa méditation.

Pour approfondir dans les croyances

Quelques autres divinités ou représentations ont un lien plus ou moins étroit avec la mort :


    - Pays Basque : Mari, déesse de la pluie et de la fertilité, loge sous la Terre.

    - Bretagne armoricaine : L’Ankou récupérait les âmes des morts dans sa charrette.

    - Japon : la déesse Izanami régnait sur Yomi, le monde des morts.

    - Haïti : L’esprit Baron Samedi guide les âmes vers leur destination dans la religion vaudou.


Chargement en cours...
Chargement en cours...