L'art de l'épitaphe

L'épitaphe est l'inscription à la mémoire du défunt que l'on porte sur une tombe ou sur une plaque funéraire. Elle permet de rendre un hommage personnalisé à celui ou à celle qui vient de mourir.

L'épitaphe est l'inscription à la mémoire du défunt que l'on porte sur une tombe ou sur une plaque funéraire. Elle permet de rendre un hommage personnalisé à celui ou à celle qui vient de mourir. Son choix est délicat, car ce message, gravé dans le marbre, est destiné à durer longtemps et à être lu souvent.

Pourquoi écrire une épitaphe ?

Se promener dans un cimetière et se pencher sur les diverses épitaphes qui jalonnent les allées est une véritable balade à travers le temps et les générations. Cela permet de remonter dans le passé et d'apprendre à mieux connaître l'histoire de sa commune ou de son pays ainsi que la vie des personnes célèbres ou moins célèbres qui y ont vécu. Cela peut paraître macabre, mais c'est un véritable antidote contre l'oubli.
L'épitaphe peut aider les personnes qui portent le deuil à mieux supporter l'événement. C'est un acte fort qui doit être bien réfléchi.

Comment choisir les mots

Traditionnellement, on écrivait sur les tombes : « ci-gît... », suivi du nom du défunt. À cette formulation désuète, on préfère actuellement le plus moderne : « ici repose », accordé au pluriel lorsqu'il s'agit d'un caveau. Beaucoup d'épitaphes sont banales, mais lorsqu'elles sont écrites avec le cœur, elles deviennent touchantes, originales et parfois même drôles.

Ce que dit la loi

L'article R 2223-8 du Code général des collectivités locales impose que l'épitaphe soit soumise au maire et acceptée par ce dernier comme n'étant pas de nature à troubler l'ordre public. Lorsque l'épitaphe est écrite en langue étrangère, y compris en latin, sa traduction française doit être jointe à la demande d'autorisation. Certains maires peuvent se montrer très tolérants, d'autres non...

Choisir la calligraphie

Elle ajoute un plus à l'épitaphe. Le choix des caractères et la couleur sont importants. Souvent les épitaphes sont écrites en lettres d'or mais il ne faut pas oublier que le blanc, le noir, l'argent et parfois même le brun-rouge permettent de mieux mettre le texte en valeur. Plus que l'apparence de l'objet, c'est avant tout ce message qui importe.

Quelques épitaphes célèbres

« Laissez-moi dormir, j'étais fait pour ça. »

Francis Blanche

« Je vous l'avais bien dit que j'étais malade ! »

Groucho Marx

« Ci-gît Allais.

Sans retour. »

Alphonse Allais

« Ci-gît l'auteur de tous impôts - dont à présent la France abonde, -

Ne priez pas pour son repos,- puisqu'il l'ôtait à tout le monde. »

Jean-Baptiste Colbert

« Ci-gît un fameux cardinal

Qui fit plus de mal que de bien

Le bien qu'il fit, il le fit mal

Le mal qu'il fit, il le fit bien. »

Richelieu

Commentaires

Chargement en cours...
Chargement en cours...

Chargement en cours...
Chargement en cours...