Que sont les funérailles républicaines ?

Chargement en cours...
Chargement en cours...

Adoptée à l'Assemblée nationale le 30 novembre 2016, la loi sur les funérailles républicaines est en cours d'étude au Sénat, avant d'entrer en vigueur. Que vont concrètement changer ces funérailles républicaines ?

Loi entourant les funérailles républicaines

Depuis la loi du 15 novembre 1887, une famille a le libre choix du caractère civil ou religieux des obsèques. Toutefois, le passage quasi-obligatoire par la case "pompes funèbres", relevant généralement du secteur privé, l'empêche d'organiser des funérailles personnalisées (et personnelles). Parfois même, elle peut être contrainte d'accepter une cérémonie religieuse. Plus globalement, les options offertes aux familles sont limitées.

Le 9 décembre 2014, Bruno LE ROUX et quelques acolytes avaient soumis une proposition de loi à l'Assemblée nationale, pour instaurer des obsèques laïques. Cette proposition a été acceptée en première lecture le 30 novembre 2016. Pour que la loi soit définitivement adoptée, elle doit être votée au Sénat.

Que change la loi ?

Si la loi passe, elle prévoit que "chaque commune, dès lors qu’elle dispose d’une salle municipale adaptée, met celle-ci gratuitement à disposition des familles qui le demandent et garantit ainsi l’organisation de funérailles républicaines qui leur permettront de se recueillir." Elle vise aussi à "créer" un nouveau rite funéraire laïc, supervisé ou non par un officier d'état civil.

En réalité, les funérailles civiles existent déjà, sur le modèle des mariages et des baptêmes. Si certains sont favorables à cette loi, d'autres se montrent plus réfractaires, et pas seulement au sein des pompes funèbres. Ils dénoncent notamment des coûts élevés pour la commune (et donc pour le contribuable), sauf dans le cas où le financement des funérailles serait à la charge entière des familles.
Chargement en cours...
Chargement en cours...