Mai et juin 1968 : 7 morts et de nombreux blessés

Evènements marquants
Chargement en cours...
Chargement en cours...

L'année 2018 célèbre les 50 ans des événements qui ont profondément marqué l'Histoire de la France, à savoir les affrontements de mai et juin 68. Retour sur ces deux mois brûlants qui ont vu périr 7 personnes.

Nous célébrons cette année le cinquantenaire des évènements de mai 68, qui ont considérablement modifié le paysage social français. Ce violent conflit a causé la mort de plusieurs personnes, à qui nous souhaitons rendre hommage.

24 mai 1968. Philippe Mathérion

Le 24 mai 1968, au matin, le corps de Philippe Mathérion, 26 ans, est retrouvé sur une barricade rue des Écoles à Paris. L’enquête révélera que le jeune homme a été touché par un éclat de grenade défensive.

24 mai 1968. Le commissaire de police René Lacroix

A Lyon, dans la nuit du 24 au 25 mai, selon la version des autorités, le commissaire Lacroix, âgé de 51 ans, est renversé par un camion, qui s’écrase contre un lampadaire. Le véhicule aurait été lancé par des manifestants sur les forces de l’ordre présentes sur place. Les obsèques du commissaire ont eu lieu le 28 mai.

Cet affrontement violent a également fait des centaines de blessés, dont 46 ont été hospitalisés.

30 mai 1968. Un jeune homme

Dans le Calvados, un jeune homme est tué par balles réelles par les forces de l’ordre.

10 juin 1968. Gilles Tautin

Militant maoïste, Gilles Tautin décède le 10 juin 1968, noyé dans la Seine alors qu’il tente d’échapper à une charge de gendarmes mobiles, tout près de l’usine Renault à Meulan. Le lycéen de 1ère était présent avec d’autres étudiants pour soutenir les ouvriers de l’usine qui refusaient de reprendre le travail. Une marche silencieuse en son hommage sera réalisée le lendemain dans les rues de Paris. Gilles Tautin devient héros et martyr des évènements de mai-juin 1968.

11 juin 1968. Pierre Beylot et Henri Blanchet

Alors que les évènements de mai-juin 68 touchent à leur fin, deux salariés des usines Peugeot de Sochaux décèdent le 11 juin. Ouvriers et forces de l’ordre mènent une bataille violente autour de la libération de l’usine. Au cours de ces affrontements, Pierre Beylot, 24 ans, est tué par balles par un CRS. Henri Blanchet, 49 ans, est déséquilibré par une grenade offensive, tombe du haut d’un mur et se fend le crâne.

A ces décès s’ajoutent celui d’un CRS, le commandant Journiac, blessé dans la nuit du 10 au 11 mai 1968. Il meurt un an plus tard d’un accident de voiture, à cause d’un malaise occasionné par les séquelles du pavé reçu sur la tête.

Au total, ce sont 7 morts durant ces affrontements de 1968 et, selon le ministre de l’Intérieur Raymond Marcellin, 2000 blessés dont 200 graves.

Et vous, avez-vous participé aux évènements de 68 ? Que retenez-vous de cette période marquante de l’Histoire de la France ?  

Chargement en cours...
Chargement en cours...