Le monument funéraire prend des couleurs

Lieux et objets du souvenir

La tradition judéo-chrétienne perpétue un recueillement discret et sobre, jusque dans la matérialisation de ses tombes. Toutefois, le marché du monument funéraire évolue.

Alors que d'autres cultures n'hésitent pas à commémorer la perte des êtres chers par des chants, de la musique et des fêtes, la tradition judéo-chrétienne perpétue un recueillement discret et sobre, jusque dans la matérialisation de ses tombes. Toutefois, le marché du monument funéraire évolue.

Une démarche de personnalisation

En France, la quasi-totalité des sépultures sont recouvertes d'une plaque de marbre ou de granit. Cependant, au fil des années, le besoin de rendre un hommage plus personnel au défunt a commencé à se faire sentir. Les familles souhaitent en effet que ce lieu de recueillement soit à l'image de l'être aimé et perpétue son souvenir. Une volonté également de différencier ce monument funéraire parmi une multitude de tombes toutes alignées à l'identique dans les allées des cimetières.

C'est ainsi qu'ont commencé à se développer les inscriptions destinées à évoquer les qualités de l'être cher, comme « époux dévoué » ou « mère aimante ». Les sociétés de pompes funèbres ont par ailleurs conçu de véritables catalogues présentant de nombreux modèles de monuments funéraires en jouant sur la couleur – du blanc jusqu'au noir en passant par différentes nuances de gris et d'ocre –, sur la matière – divers types de marbre, de granit et de pierres – mais aussi sur la forme de la stèle qui peut représenter un cœur, être rectangulaire ou encore triangulaire. Le tout désormais orné de gravures et de dessins venant agrémenter la tombe.

Le design au tournant

Malgré ces efforts décoratifs, force est tout de même de constater que, jusqu'à présent, les sépultures demeuraient plutôt austères. Une réalité aujourd'hui en passe de changer puisque le marché du monument funéraire connaît un bouleversement sans précédent. Bien qu'encore très marginales, de nouvelles sociétés de pompes funèbres ont ainsi entrepris de transgresser tous les codes esthétiques conventionnels pour proposer des modèles de tombes entièrement personnalisés et résolument hauts en couleur !

À la base de ces créations atypiques, on retrouve des matériaux comme l'aluminium et l'acier, qui sont moins onéreux et plus modulables que le granit. Il est ainsi aisé de peindre n'importe quels décors ou motifs bariolés sur l'ensemble du monument et non plus seulement sur quelques gravures déposées sur la stèle. Un paysage verdoyant, un décor yin-yang, une représentation de voiliers voguant sur des flots bleu azur ou la photo d'un jeune enfant constituent dès lors quelques-unes des innombrables possibilités proposées aux familles. Avec un atout supplémentaire : le prix, de 10 à 30 % moins cher que les ornements classiques.

Un libre choix

Quant à ceux qui ne souhaiteraient pas voir installer une tombe rose fuchsia ornée de fleurs à côté de la sépulture de leur proche, il va pourtant falloir vous faire une raison. Si le législateur n'hésite pas à réglementer la taille et la forme des cercueils, il laisse libre cours à l'imagination des familles pour embellir, comme elles l'entendent, la sépulture de leurs défunts, au sens de l'article L2223-12 du Code général des collectivités territoriales.

Symbole d'un dernier hommage unique pour certains ou comble du mauvais goût pour d'autres, ces monuments funéraires customisés à volonté pourraient donc bien égayer le paysage des cimetières français dans les années à venir.

Commentaires

Chargement en cours...
Chargement en cours...

Chargement en cours...
Chargement en cours...