La cérémonie catholique

Souvenirs de notre histoire

La famille peut préparer les obsèques avec l’appui du prêtre. Lorsque le convoi funéraire arrive, la famille entre et se place au premier rang. Les autres personnes conviées s'installent derrière. Le cercueil peut alors rentrer.

Elle implique une commémoration du défunt adaptée à l’église comme au cimetière.

La famille peut préparer les obsèques avec l’appui du prêtre (choix des prières, musique, lectures des textes…). Le prêtre peut être une connaissance du défunt ou, d’une manière plus globale, celui officiant dans la commune de résidence ou de décès. Lorsque le convoi funéraire arrive, la famille entre et se place au premier rang. Les autres personnes conviées s'installent derrière. Le cercueil peut alors rentrer. Une fois les discours du prêtre et des proches effectués, le cercueil reçoit une bénédiction. À la fin de la cérémonie, la famille choisit de recevoir ou non les condoléances.

La veillée reste un rite commun à presque toutes les cultures après un décès. Elle peut se faire au domicile du défunt sous réserve de sa prise en charge par la famille ou son entourage.

Puis vient l’heure de la mise en terre au cimetière. Après un temps de prière et de recueillement, le cercueil est pris en charge par l’entreprise de pompes funèbres que vous avez sélectionnée.

La crémation est aussi autorisée mais la célébration est rare puisque non centralisée sur le corps. Une personne non baptisée peut avoir droit à la cérémonie religieuse catholique, avec toutefois quelques nuances dans la pratique.

Chargement en cours...
Chargement en cours...