La cérémonie musulmane

Souvenirs de notre histoire

Selon la tradition musulmane, le défunt doit être enterré moins de 48 heures après le décès et sans cercueil. La législation française ne le permettant pas, les pratiques sont donc un peu modifiées.

Selon la tradition musulmane, le défunt doit être enterré moins de 48 heures après le décès et sans cercueil. La législation française ne le permettant pas, les pratiques sont donc un peu modifiées. Selon une étude, 80 % des musulmans décédés sur le sol français seraient rapatriés dans leur pays d'origine pour pouvoir suivre la tradition.

Lors du décès, une toilette est immédiatement pratiquée, habituellement par un proche s’il connait le rituel. Normalement, le prélèvement d'organes est interdit (mais cette tendance évolue avec le temps), tout comme la crémation. La veillée n'est pas systématique. Avant l'inhumation, une cérémonie a lieu en présence d'un imam, qui conduit la prière. Le corps est ensuite mis en terre, en direction de La Mecque. Généralement, seuls les hommes sont présents à ce moment, les femmes restant en arrière.

Chargement en cours...
Chargement en cours...