"Realive", le film qui ose la cryogénisation

Art et culture
Chargement en cours...
Chargement en cours...

Fantasme ou non, la cryogénisation ne laisse pas indifférent. Testée il y a 50 ans, elle est le sujet central d'un film réalisé par Mateo GIL, "Realive". Avec quels messages ? La cryogénisation est-elle l'opération funéraire du futur ?

La cryogénisation : c'est le sujet qu'a souhaité aborder le scénariste et réalisateur espagnol Mateo GIL, dans le film "Realive". Long-métrage de science-fiction naviguant entre la comédie et le drame, "Realive" est un condensé d'effets spéciaux dignes des grosses productions hollywoodiennes. Avec la vie et la mort comme ligne conductrice.

La cryogénisation au coeur du film

En janvier 1967, l'Américain James Bedford est le premier homme cryogénisé. Le processus de cryogénisation consiste à faire refroidir le corps jusqu'à -196°C. 50 ans plus tard, la pratique, interdite en France, fascine toujours autant mais peine à faire ses preuves. Il est important de souligner que la science n'investit pas vraiment dans la cryogénisation pour des raisons essentiellement financières. Des chercheurs sont toutefois parvenus à regreffer un rein de lapin cryogénisé, sans rejet immunitaire.

Seules quelques entreprises commercialisent la cryogénisation à ce jour.

Le scénario du film

Un trentenaire, Marc, vit dans la joie et la plénitude. Il apprend qu'il est gravement malade, et condamné à une mort certaine. Sa décision est donc de se faire cryogéniser en espérant des progrès de la médecine. 60 ans plus tard, à son réveil, il fait face à un monde où les critères physiques jouent un rôle primordial dans le choix des individus à naître. 


Découvrez la bande-annonce du film :



Cette bande-annonce vous a donné envie de voir le film ? 

Que vous inspire la cryogénisation ? Si vous aviez la possibilité d'être cryogénisé, le feriez-vous ? 
Chargement en cours...
Chargement en cours...