Comment rédiger un mot de sympathie ?

Mieux vivre le deuil

Un membre de votre entourage vient de perdre un proche, vous souhaitez lui exprimer votre sympathie et lui apporter votre soutien. En optant pour un message manuscrit, choisissez sereinement les mots qui le reconforteront.

Les mots viennent parfois à manquer, surtout lorsqu'il s'agit de réconforter une personne touchée par des circonstances douloureuses. Le meilleur des conseils est alors de laisser son cœur parler, mais pas n'importe comment…

Un ami, un collègue, un voisin… Une personne de votre connaissance vient tout juste de perdre un proche et vous souhaitez lui adresser votre soutien par écrit. Pas si simple de se retrouver devant une feuille blanche ni même devant un écran vide pour ceux qui auraient décidé de céder à la facilité du mail voire du texto. Pourtant, si les mots sont difficiles à trouver pour celui qui les écrit, ils seront d'un grand réconfort pour la personne à laquelle ils s'adressent. Aucun doute, le jeu en vaut la chandelle. Reste juste à trouver les termes appropriés pour exprimer sa sympathie.

La carte de sympathie

Que dire ? Comment exprimer une note d'optimisme sans tomber dans une légèreté déplacée ? Comment être profond sans se montrer lourd ? Délicat, l'art des condoléances demeure un exercice fastidieux pour beaucoup d'entre nous. Faute d'inspiration, certains se tourneront vers les cartes de sympathie imprimées que l'on trouve au rayon cartes postales et qui reproduisent généralement une citation célèbre ou une formule toute faite sur la perte d'un proche… N'ayez pas honte de recourir à cette solution qui exprimera à elle seule toute votre bienveillance. Si vous trouvez cette forme trop impersonnelle, ajoutez quelques lignes de votre cru au-dessus de votre signature. Et rappelez-vous que l'essentiel n'est pas dans les mots que vous employez mais dans le soutien que vous exprimez par ce simple geste.

La lettre manuscrite

Plus à l'aise avec les mots, certains préféreront rédiger une véritable lettre de soutien. Là encore, la composition est délicate et requerra toute votre subtilité. Tout d'abord, en fonction de l'âge du destinataire et de votre lien avec lui, vous devrez choisir la tournure adéquate. On ne s'adresse pas de la même façon à un enfant qui vient de perdre sa grand-mère qu'à un frère dont l'épouse est décédée. Si vous ne connaissiez le défunt que superficiellement, soyez très concis. Quelques lignes bien tournées suffisent, car la famille aura sans doute beaucoup d'autres mots à lire. En revanche, s'il s'agit d'un être proche, vous pouvez vous montrer plus disert. N'hésitez pas à évoquer les bons souvenirs que vous garderez de cette personne et les qualités qui la caractérisaient. Et n'oubliez pas d'exprimer votre indéfectible soutien au destinataire de votre mot en prenant soin de lui rappeler qu'il peut toujours compter sur vous.

Commentaires

Chargement en cours...
Chargement en cours...

Chargement en cours...
Chargement en cours...