Comment reconnaître les signes avant un suicide ?

Le saviez-vous ?
Chargement en cours...
Chargement en cours...

Le comportement ou des évènements vous alarment chez un proche ? Vous pensez surement que tout va s’arranger pour cette personne… Mais a-t-elle eu une épaule sur laquelle se poser ? A-t-elle eu une oreille pour se confier ?

Chacun de nous est confronté dans la vie à des difficultés, pourtant certaines sont insurmontables. Afin d’aider une personne en détresse, il faut d’abord reconnaître les signes présageant une crise suicidaire. Certains facteurs tels que la mort, la maladie d’un proche, la dépression, un problème de santé, la prise d’alcool ou de drogue, la fin d’une relation, la perte d’emploi, d’argent… sont souvent associés à des risques de suicide importants.

Un état psychique altéré

Certains changements émotionnels et comportementaux sont visibles chez les personnes à risque. Leur souffrance devient insurmontable. L’absence d’espoir marque la détresse et l’absence de solutions. Accompagnées d’un sentiment d’inutilité, de culpabilité et d’humiliation, ces personnes sont tristes, fatiguées, inquiètes, irritables. Elles ont peur de perdre le contrôle d’elles-mêmes, de se faire mal ou d’en faire aux autres. Leurs résultats professionnels sont en déclin ou à l’opposé deviennent une obsession. Elles changent leurs habitudes sociales (isolement ou fréquentation d’un nouveau groupe), alimentaires (négligence physique, sous-alimentation), de sommeil, et médicales (surtout chez les personnes âgées). Elles se désintéressent de tout loisir, de leurs amis. Leur libido est en berne.

Les comportements suicidaires fréquents à surveiller

Voici les comportements suicidaires les plus courants et les plus visibles devant vous alerter sur l’état psychologique de votre proche :

Tentatives de suicide antérieures, « appel au secours ».

• Expressions claires de pensées ou de sentiments suicidaires.

• Déploiement d'un plan suicidaire, obtention des moyens, planification d'une date pour la tentative.

Blessures préméditées (coupures, cicatrices, brûlures, coups, traumatismes).

• Actes inconsidérés.

Préparation du départ (testament /dons d’objets précieux / adieux).

Réactions verbales douteuses ou indirectes : «Je pars pour un long et lointain voyage», «Je veux mourir», «Ça ne vaut pas la peine de vivre et de souffrir», «J’aimerais mieux être mort» «Ne vous inquiétez plus pour moi !», «M’endormir pour ne plus me réveiller», «Je ne peux plus continuer comme ça», «Va-t-on au paradis même si on se suicide ?», «Ca me libère de faire de mauvaises choses sur moi».

• Intérêt pour l'euthanasie, les médicaments, les armes, usage d’un humour inadéquat sur des thèmes macabres.

Signes avant-coureurs ou tempérament naturel ?

Attention, ces signaux peuvent être liés à la personnalité de la personne et pas uniquement à des pulsions suicidaires. Évaluez bien la situation afin de ne pas vous faire de fausses idées sur la personne.

Si vous êtes témoin ou victime de ces comportements, ne restez pas seul ! L’article « Comment aider une personne suicidaire ? » vous aidera à mieux comprendre les personnes suicidaires, afin de pouvoir leur apporter votre soutien.
Chargement en cours...
Chargement en cours...