Assurance vie – Assurance décès : quelle différence ?

Gérer mon patrimoine

Vous avez déjà entendu parler d’une assurance vie et d’une assurance décès mais ne savez pas vraiment faire la différence entre les deux ? Voici de quoi éclaircir vos idées.

Certains événements de la vie font qu’il est préférable de se prémunir financièrement. Il est alors possible de souscrire une assurance vie ou même une assurance décès. Ces deux types de contrats ne partagent pour autant pas les mêmes objectifs. Petit tour d’horizon des différences entre ces deux assurances.

Vous connaissez les contrats d’épargne type Livret A ou encore PEL (plan épargne logement). Vous avez aussi déjà entendu parler d’une assurance vie et d’une assurance décès mais ne savez pas vraiment faire la différence entre les deux ? Voici de quoi éclaircir vos idées.

Une assurance vie est un placement financier

Un contrat d’assurance vie est un contrat d’épargne. C’est actuellement, avec le placement immobilier, l’une des options les plus souscrites par les Français. Son bénéficiaire peut y placer ses économies mensuellement à la fois sur des fonds en euros et/ou des unités de compte (ces derniers étant légèrement plus risqués mais permettent aussi d’avoir de plus importants retours).

L’avantage se trouve dans les intérêts qu’il touche suivant le taux pratiqué par la banque. Le souscripteur peut à tout moment (suivant les conditions de son contrat) retirer son placement pour financer un projet immobilier ou préparer sa retraite par exemple.

L’un des avantages de l’assurance vie est aussi de pouvoir inscrire dans le contrat le nom d’un ou plusieurs bénéficiaires, cela s’appelle la « clause bénéficiaire ». Ainsi, si le souscripteur de l’assurance vie n’a pas retiré son capital ou s’il reste de l’argent après son décès, ce sont le ou les bénéficiaires qui se verront attribuer ce capital.

Assurance décès : davantage un contrat prévoyance

Un contrat d’assurance décès a en quelque sorte la même finalité. C’est-à-dire que si l’initiateur de l’assurance décès venait à mourir, ce sont également les bénéficiaires inscrits dans le contrat qui pourront profiter du capital accumulé. Il peut s’agir du conjoint, des enfants, d’autres membres de la famille ou d’ami(e)s par exemple.

Ici, le montant est défini lors de la signature entre l’assuré et l’assureur. Une assurance décès existe aussi sous deux formes : contrat temporaire ou permanent. Le premier ayant une date limite par rapport au second. La différence ici est que le souscripteur du contrat d’assurance ne peut pas profiter de ses cotisations durant sa vie.

En résumé

Une assurance décès permet spécifiquement de protéger les proches et leur avenir lors d’un décès. Il s’agit d’un contrat prévoyance.

Une assurance vie permet, pour le souscripteur, d’économiser pour son propre avenir en plus de verser le capital s’il devait disparaître. Il s’agit ici d’un placement financier pour faire fructifier ses économies.

Si vous préférez plutôt anticiper le financement de vos funérailles vous pouvez également vous tourner vers une assurance obsèques !

Chargement en cours...
Chargement en cours...