Quelles règles pour la crémation ?

Le funéraire sans tabou

De plus en plus répandue, la crémation consiste en l'incinération du corps du défunt. Les cendres pourront ensuite être déposées dans une urne à inhumer ou dispersées dans la nature.

La crémation doit avoir lieu au moins 24 heures et au plus 6 jours après un décès survenu en France. Pour que cette crémation soit possible une autorisation d'incinérer doit être délivrée. Pour cela, une demande écrite du défunt ou d'un tiers ayant qualité pour pourvoir aux obsèques doit être fournie, ainsi qu'un certificat médical attestant que le décès ne présente pas de problème médico-légal. C'est ensuite au maire de la commune du décès ou de la fermeture du cercueil de donner son autorisation pour que la crémation puisse avoir lieu.

Il est obligatoire de prévoir un cercueil mais c'est à la famille du défunt d'organiser le déroulement de la crémation avec son entreprise de pompes funèbres. Y aura-t-il un hommage laïc ? Une messe ? Des lectures ? Généralement, le déroulement d'une crémation ne dure pas plus de 2 heures. Une urne scellée est ensuite remise à la famille qui décide de son avenir : un dispersement dans un « jardin des souvenirs » ou un placement dans un cimetière.

Chargement en cours...
Chargement en cours...