Lexique

Comment s'y retrouver entre certificat de décès et déclaration de décès ? Entre avis d'obsèques et avis de décès ? Entre condoléances et remerciements ? Parcourez le lexique de dansnoscoeurs.fr pour être certain d'utiliser les bons mots au bon moment.

Assurance décès :

Contrat d'assurance qui permet de cotiser en vue de percevoir un capital défini à l'avance si l'un des risques couverts se réalise (décès suite à un accident ou une maladie).

Assurance obsèques :
Contrat d'assurance qui permet à une personne de prévoir à l'avance les détails de la cérémonie de ses obsèques et d'en financer le coût. Ce contrat évite à la famille du défunt des démarches fastidieuses et la dégage de tous les aspects financiers liés à l'organisation des obsèques.

Avis d'obsèques :
Un avis d'obsèques est une information publiée dans un média approprié (Presse régionale et Internet en général) pour informer les proches et membres de la famille d'un défunt. Cet avis d'obsèques est publié avant la cérémonie d'obsèques, à la différence de l'avis de décès.

Remerciement :
Information publiée dans un média approprié par laquelle la famille d'un défunt remercie les proches et amis lui ayant apporté leur soutien et leur affection ou leurs messages de condoléances.

Avis de décès :
Information publiée dans un média approprié (Presse régionale et Internet en général) permettant d'informer les proches et les membres de la famille du défunt. Cet avis, à la différence de l'avis d'obsèques, est en général publié après la cérémonie.

Avis de Messe ou anniversaire :
Avis publié le plus souvent dans un journal régional à la date anniversaire du décès de la personne disparue.

Columbarium :
C'est un monument destiné à recevoir les urnes funéraires contenant les cendres des défunts.

Condoléances :
Un message de condoléances est un message de sympathie et de soutien déposé par des amis ou des proches sur un livre de condoléances qui peut être physique (cahier présenté lors de la cérémonie) ou virtuel (espace dédié sur le web).

Crémation :
De plus en plus répandue, la crémation consiste en l'incinération du corps du défunt. Le corps est réduit en cendres dans des fours chauffés à 900 degrés et les cendres du défunt remises à la famille.

Epitaphe :
C'est une inscription, en général choisie par le défunt avant son décès, qui peut prendre de multiples formes : trait d'esprit, (Baron de Selles : Dieu fit Selles, Dieu défit Selles, Et aux vers mit Selles. Ou alphonse Allais : Ci-gît Allais - sans retour) méchancetés posthumes (Ci-gît ma femme : ho! qu'elle est bien ! Pour son repos et pour le mien.) poème, citation, etc…

Inhumation :
C'est la mise en terre du défunt, coutume encore la plus répandue malgré la progression très rapide de la crémation.

Promession :
Encore interdite en France, cette pratique consiste à transformer le corps en poussière en le plongeant dans de l'azote liquide.

Résomation :
Expérimenté aux Etats-Unis, c'est un procédé chimique de réduction du corps en poussière par hydrolyse alcaline. Ce procédé, beaucoup moins gourmand en énergie que la crémation, serait une alternative écologique à cette dernière.

Stèle funéraire :
C'est une pierre portant une inscription, le plus souvent les noms et prénoms du défunt , ses dates de naissance et de décès, ainsi que quelques mots choisis à l'avance par le défunt (épitaphe) ou par la famille.
Chargement en cours...
Chargement en cours...