Rites funéraires

Il n'existe pas de bons ou de mauvais rites funéraires. C'est avant tout une question de croyance et de ressenti. C'est également un choix personnel lorsqu'un proche vous fait part de sa volonté avant son décès. Pour connaître et comprendre les différents rites funéraires qui existent dans le monde, voici une liste des principaux procédés accompagnés d'une définition sommaire. Sachez également que les rites funéraires n'engagent pas tous les mêmes frais, par exemple, le coût d'une crémation est sensiblement inférieur à celui d'une inhumation.

Crémation :

De plus en plus répandue, la crémation consiste en l'incinération du corps du défunt. Le corps est réduit en cendres dans des fours chauffés à 900 degrés et les cendres du défunt remises à la famille.

Inhumation :

L'inhumation du corps du défunt est le rite funéraire le plus répandu malgré la progression très rapide de la crémation.

Promession :

Encore interdite en France, la promession consiste à transformer le corps en poussière en le plongeant dans de l'azote liquide.

Résomation :

Expérimenté aux Etats-Unis, la résomation est un procédé chimique de réduction du corps en poussière par hydrolyse alcaline. Ce procédé,
beaucoup moins gourmand en énergie que la crémation, serait une alternative écologique à cette dernière.

Aquamation:

Le corps est plongé dans l'eau chaude (93°C) contenant des agents nécessaires à la décomposition rapide du corps, en 4 heures maximum. L'aquamation funéraire se répand de plus en plus. 

Cryogénisation:

C'est un procédé permettant de préserver un corps à très basse température (-196°C) en vue de le faire revivre dans le futur. 

Liquéfaction:

Elle consiste à faire passer le corps d'un état gazeux à liquide. C'est l'inverse de la vaporisation, et elle peut se produire notamment dans la cryogénie. 
Chargement en cours...
Chargement en cours...